Peuple tchadien, debout pour la résistance

Publié le par Evariste DJETEKE

Peuple tchadien, debout pour la résistance

Peuple tchadien, ta résistance continue est un noble combat pour la dignité de la terre de nos aïeux malgré les massacres, les arrestations, les menaces, la faim, la soif, la souffrance.

Chaque fille, chaque fils de la cité et de la diaspora devrait avoir pour obligation la lutte pour la défense des libertés fondamentales, de la démocratie et de notre dignité.

Femme tchadienne, mère de tous les fils de la nation, jeunesse tchadienne, par ta foi, ton courage, ta témérité, ton imagination, tes idéaux, tes visions, ton énergie, nous voici à l’aube du changement au Tchad, soyez les leviers pour transformer l’ordre arbitraire en ordre juste, en ordre de paix, en ordre du progrès socioéconomique.

Femme tchadienne par ton engagement, chante ton indignation aux yeux du monde entier et montre au clan Déby ta détermination à sauver la nation mère de la dérive monarchique, de la misère quotidienne, de l’exploitation clandestine, frauduleuse des richesses et des ressources pétrolières du pays, du rafle de tes enfants, du viol de tes jeunes filles.

Jeunes du Tchad, « soyez réalistes: demandez l’impossible. Pour toute grande œuvre il faut de la passion et pour la Révolution il faut de la passion et de l’audace à hautes doses ».

Jeunesse tchadienne, plante ton drapeau du changement sur les remparts, les barricades, si un seul est troué par un boulet, ou par une balle alors courrons tous pour venger par tous les moyens cette profanation, jeunesse de paix, tu es obligé de devenir un soldat de la liberté, un soldat de l’espérance.

Aucune génération n’a été aussi instruite, aussi consciente, aussi informée pour que la république demeure un état administré par la multitude en vue de l’intérêt commun qui comprend aussi l’intérêt des pauvres.

Jeunesse tchadienne, par ton courage, ton exaltation de la colère et de l’indignation, exige un changement maintenant, c’est le moment où jamais !

26 ans de pouvoir du MPS pour freiner le développement et le progrès du pays et salir tout sur son paysage, les hommes, la nature, les cités.

En 26 ans, ils n’ont pu construire le pays, ce n’est pas en 5 ans supplémentaires qu’ils vont le faire… Agissons !

Résistants tchadiens, le combat contre le MPS, son Président et son système a pris une valeur de mythe et a forgé notre mémoire collective, nous devons et nous avons l’obligation de finir ce combat cette année.

Nous devons mieux combattre en rang serré et organiser des manifestations grandioses à chaque fois qu’un fils tombe sous le mépris de ce régime pour faire partir le régime comme au Burkina-Faso, en Tunisie.

Lançons un boycott économique et faisons des dons pour soutenir le combat de la résistance. Meurdé du GRAT avec Jacob A. A.

Publié dans politique

Commenter cet article