Tchad: cette opposition là!

Publié le par Evariste DJETEKE

Tchad:  cette opposition là!

Le gouvernement de Déby n’est plus à la page, il est incompétent. C'est de notoriété publique. Laissons Déby et sa cour, ses troubadours.

l'opposition nous intéresse. La patience des tchadiens s’effrite. Des politiques impopulaires, une élection ratée, des déclarations maladroites, et un relent de scandale qui persiste sont le menu d’un festin pour l’opposition. À quelques jours d'une investiture après une élection à forte dose de fraudes, elle devrait être en train de bouffer ce gouvernement tout rond. Mais, ce n’est pas ce qui se produit. Pourquoi?

Malgré les assauts quotidiens – et souvent démagogiques – de l’opposition, le gouvernement tient la route. Il a perdu des plumes, mais il garde sa tête. Comment ça?

Si c’était la faute des partis d’opposition? Ils ne sont pas là où les tchadiens voudraient les voir – et ils ne parlent pas de ce que bien des tchadiens voudraient entendre.

On aimerait que l’opposition ait un pied dans l’avenir, et qu’elle chasse le pouvoir. Qu’elle ait des idées fraîches, des stratégies nouvelles.

Mais, non. Ces temps-ci, l’opposition est plutôt passéiste, pessimiste, étatiste et... tribale.

Des partis de l’opposition (CPDC, FONAC) n’ont donc pas réussi à faire trembler Idriss Déby Itno comme projeté, alors qu’ils avaient la rue à portée des pieds de leurs militants. D’une chose l’une : soit les tchadiens n’ont trouvé aucune opportunité à brûler leurs journée ouvrables pour des manifestations non rentables, soit l’opposition a administré une nouvelle preuve de son déficit d’ancrage sociologique, même dans le pays…

Le Tchad doit changer, le tchadien aussi.

Au lieu de continuer dans un discours de division, de haine et de pourriture, l’opposition devrait plutôt tenter de rejoindre les tchadiens là où ils sont: dans le Tchad d’aujourd’hui. Celui du combat final!

KOROM avec l'article de B. AU

Publié dans politique

Commenter cet article