Silence la dictature tue au Tchad

Publié le par Evariste DJETEKE

Silence la dictature tue au Tchad

"Combien de morts le peuple tchadien doit-il consentir pour être entendu ?"

L’élection présidentielle de 2016 et le flou juridico administratif qui l'entoure n’augure rien de bon et a débouché sur la violence de la rue, réponse à la violence institutionnelle installée et encouragée par un pouvoir qui s’accroche à ses prébendes, même au prix de vies humaines. Dans cette république du Tchad soumise à la terreur d’une machine à tuer devenue folle, soutenue par la France, les conditions de n’importe quel scrutin sont compromises à l’avance.

Ce régime qui a pris en otage le peuple depuis 1990 n'a pas changé. Ni dans sa nature ni dans ses méthode de conservation du pouvoir a tout prix.

On tue les étudiants, les élèves, les paysans, on enlève les journaliste et les membres de la société civile, on menace, on torture, on punit la grève .Un silence qui en rappelle un autre, il faut réagir, on ne peut pas laisser encore une fois un sale dictateur s'accrocher au pouvoir par la terreur. Cette dictature qui broie des centaines de milliers de tchadiens , repose sur une effroyable “machine de mort”, en large partie secrète : escadrons de la mort, torture systématique, enlèvements et disparitions, manipulation de la violence , désinformation et “action psychologique”.

Plus de 26 ans après le départ de Habré, le Tchad reste une construction manquée : un groupe d’individus accable toujours le Peuple et confisque le destin de toute une Nation. Le propre de ce manque d’audace de réconciliation et de réorganisation de l'armée est de fossiliser le pays dans la division pour y régner indéfiniment, et ainsi préserver les avantages indus liés à une situation intenable et injustifiable. Mais les citoyens tchadiens, du Nord au Sud, ont bien dépassé cette manipulation qui n’épargne plus personne à travers des raids meurtriers sur des populations aux mains nues; une damnation d’un État voyou qui plus est frauduleux, mafieux, menteur, trompeur, illégitime et illégal. Le roi est nu. Vivement, la fin de ce régime ancien!

Cette logique de la terreur, de la désinformation, de la torture et des exactions de toutes sortes perpétrées depuis des lustres à l’encontre du peuple ne peut rester impunie. C’est le silence des capitales occidentales, précisément de la France et des Etats-Unis qui fait honte. "l’incapacité caractérisée de la CEMAC et de l’Union Africaine, l’incompréhensible indifférence de l’ONU devant le drame qui se prépare au Tchad sont autant de gages donnés à Idriss Déby Itno et à ses milices et autant d’injures infligées au peuple.

"Combien de morts le peuple tchadien doit-il consentir pour être entendu ?"

 

Publié dans politique

Commenter cet article