8 mars 2017 au Sénégal: Les tchadiennes allument le feu

Publié le par Evariste DJETEKE

8 mars 2017 au Sénégal: Les  tchadiennes allument le feu

Mission accomplie! Les femmes tchadiennes ont "plié" les hommes, rafistolé les pantalons et les culottes. l’Association des femmes Tchadiennes au Sénégal (AFTAS) a réussi son rendez-vous deux ans après celui de 2014. Son grand rendez vous avec la communauté tchadienne à l’occasion de la journée Internationale de la Femme. Une soirée « arc en ciel » où bouffes, danses, sons et chansons « défilent », « s’entremêlent » et unissent toute une communauté.

Les organisatrices estiment que cette occasion est de nature à favoriser les échanges. Cela fait plusieurs semaines qu’elles préparent ce rendez vous à la tchadienne. «Cet événement est très important pour nous lance la Présidente, Mme Kagteub ». L’occasion était donc belle, très belle comme les tchadiennes… Belle et l’AFTAS en a profité pour nous présenter un autre Tchad, celui qu’on aimerait voir partout : un Tchad de paix, d’unité, un Tchad sans distinction d’ethnie et de religion… Un Tchad de mille ethnies mais uni !

A travers cette soirée, les organisatrices espèrent de faire connaître la diversité de notre patrimoine socio culturel et de montrer aussi au public la richesse du patrimoine tchadien. Les autres nationalités présentes à la soirée ont été émerveillées par les différentes facettes du patrimoine tchadien, mélangeant savoureusement différents styles de danse et réussites culinaires. Une diversité socio culturelle qui doit en principe constituer une source de force et un facteur d'unité nationale eu égard au rôle que la culture joue dans l'enracinement de l'esprit de dialogue constructif et de la fraternité entre les différentes composantes de notre société.

Certains assistent pour la première fois à un tel événement tchadien au Sénégal. « Cet événement nous permet de montrer au monde nos coutumes et nos traditions», témoigne un jeune tchadien après avoir bien arrosé sa soirée.

Les femmes Tchadiennes du Sénégal ont allumé un feu "doux" qui a bercé tout les hommes, elles ont réussi leur journée avec son et lumière au Bleu, jaune rouge . Elle ont réussi de faire bouger la boussole, de faire danser tout le monde y compris le Consul. Il n’ y a que les femmes qui peuvent se permettre un tel luxe, une telle audace. Elle ont réussi là où les hommes peinent à s’entendre, là où les politiques trainent les pieds ! Et si on leur confiait le pays ? Elle feront mieux. C’est sur !

 

 

Publié dans société

Commenter cet article