LE PHENOMENE DES JUMEAUX PARASITES

Publié le par Evariste DJETEKE

LE PHENOMENE DES JUMEAUX PARASITES

La malformation qui touche cette jeune fille Tchadienne n'est pas nouvelle sous le ciel. C'est le phénomène du jumeau parasite, de son nom scientifique " ischiopagus". Il s'agit d'une malformation qui touche environ un enfant sur 500 milles naissances dans le monde. De quoi s'agit-il ? Au départ, il s'agit d'une grossesse gémellaire. La grossesse gémellaire évolue de plusieurs façons : dans les cas favorables, les deux embryons jumeaux se développent distinctement, normalement et à la naissance, il y a deux enfants bien séparés (toujours de même sexe car ce sont des vrais jumeaux). Ce cas favorable est le plus fréquent, heureusement. Dans d'autres cas rares, les jumeaux naissent accolés l'un à l'autre par une partie du corps. Ce sont les siamois. Dans d'autres cas, un des embryons régresse au cours de son développement et finit par disparaître. Un seul enfant naîtra en fin de compte, alors qu'au départ, on avait annoncé à la mère qu'elle aurait des jumeaux. Reste le cas intermédiaire : un des jumeaux régresse, mais partiellement. Il s'accroche à l'autre jumeau et se développe sous forme de parasite. Plusieurs possibilités se présentent à la naissance. Le jumeau naît avec une tête accrochée à la tête de l'autre jumeau (c'est le cas de la Tchadienne). Parfois c'est une jambe ou tout le membre inférieur qu'on voir accrochée sur une fesse, un bras accroché sur le dos, soit c'est tout un tronc avec les quatre membres sans la tête qu'on voit implanté sur le tronc de son frère jumeau.

 

Pourquoi l'autre jumeau involue-t-il pour aboutir à une telle monstruosité ? La science n'a pas encore trouvé d'explication au phénomène. Mais il faut signaler que ces genres de malformations ne se rencontrent que dans les pays pauvres où les grossesses ne sont pas suivies. Dans un pays comme la France, une telle malformation ne se verrait jamais, parce que toutes les grossesses sont suivies du début jusqu'à la fin. Quand une telle malformation se voit lors des échographies successives, on propose un avortement thérapeutique aux parents, et en général, ceux-ci acceptent le sacrifice de leur enfant (ou de leurs enfants si on peut parler ainsi). Car, l'opération pour séparer le jumeau parasite ou même les siamois reste tout de même, une opération très délicate.

 

Dr Etienne BETEL, France

Publié dans santé

Commenter cet article