Ce jeune Tchadien organise le premier Salon de l’étudiant africain

Publié le par Evariste DJETEKE

Ce jeune Tchadien organise le premier Salon de l’étudiant africain

« Apprendre à oser pour construire l’africain de demain ». Un slogan qui en dit long sur ce Salon international de l’étudiant africain. Ce projet ambitieux entend rassembler à la fois des jeunes étudiants, des écoles, des politiques et des professionnels. Une idée originale du jeune Nair Abakar âgé de seulement 24 ans.

Un jeune homme ambitieux au service de son pays

Nair Abakar a effectué sa scolarité au Tchad pour ensuite intégrer l’école d’ingénieur de Cergy-Pontoise. Il se spécialise en mathématique et informatique. Entrepreneur depuis 2 ans, il propose des solutions nouvelles pour favoriser l’accès à la formation des jeunes Africains. « En Afrique, il y a un vrai problème d’orientation » nous confie Nair, c’est d’ailleurs pourquoi il a décidé de créer une plateforme pour accompagner la jeunesse du continent, à commencer par le Tchad, son pays d’origine.

Nair nous fait part du problème de scolarité en Afrique, auquel il a lui même été confronté : « Ok je passe mon BAC, mais qu’est-ce- que je vais faire après ? ». C’est à ce moment précis qu’intervient le salon de l’étudiant. Il a pour but d’orienter les jeunes Africains vers des métiers et des formations adaptés à leur désirs et leur compétences.

C’est au Palais du 15 janvier dans la capitale de N’Djamena au Tchad qu’aura lieu cette cérémonie, du 23 au 25 février 2017.

Au-delà de cet évènement, Nair travaille également sur une application. « Pour remédier aux problèmes de scolarité, j’ai lancé une plateforme numérique qui s’appelle Afrique Campus pour permettre à l’étudiant de faire une recherche guidée sur les différents cursus qui lui sont proposés », explique-t-il.

Ce jeune entrepreneur n’a qu’une seule volonté, c’est de voir ses frères et soeurs d’Afrique se lancer et prendre leur destin en main pour réussir. Son application numérique et son salon de l’étudiant feront sûrement réagir, en tout cas, il l’espère.

Les thèmes clés du salon :

La formation à l’emploi, le financement, l’entrepreneuriat , l’alternance, le numérique, ainsi que les compétences professionnelles seront au coeur de l’évènement. Selon l’organisateur Nair, « Ce salon est une première dans le pays, c’est une véritable opportunités pour la communauté tchadienne et africaine en général. »

Organisé avec des conférences, des ateliers coaching et un concert de clôture, ce projet semble déjà être une grande réussite !

Retour sur le berceau de l’humanité, le Tchad

Ce pays d’Afrique centrale compte à l’échelle nationale plus de 11 631 456 habitants dont près de la moitié est âgée de moins de 15 ans. Un pays jeune qui possède une grande richesse culturelle au vu des différentes langues et dialectes présents. Au delà de la culture, le Tchad est également classé au patrimoine de l’Unesco pour sa richesse naturelle (Parc national de Zakouma).

Nair Abakar a une belle et grande vision du continent africain : « L’Afrique est en plein développement, mais nous avons un retard sur le domaine psychologique, mais il reste tout à faire ! «

Ne manquez pas l’événement qui est déjà soutenu par une vingtaine de médias locaux et internationaux !

 

www.salon-etudiant-africain.com

Par Orlane Durimel

Publié dans opinion

Commenter cet article