Le pouvoir MPS installe la terreur à Moundou

Publié le par Evariste DJETEKE

Le pouvoir MPS installe  la terreur à Moundou

Qui fait trembler le monstre et Dictateur Déby?. C'est Laokein Kourayo Médard, Maire de cette capitale économique et ses partisans qui empêchent le MPS de mettre en place une nouvelle stratégie de bâillonnement et de musellement du peuple.

Les escadrons du pouvoir MPS ont procédé depuis quelques temps à une série d’arrestations en cascade de certains citoyens proches du Maire de Moundou dont certains dans un hôtel qui serait la propriété du Maire. Sans fondement, les victimes ont été contraintes de passer la nuit dans les locaux du Commissariat . Nombreux sont ceux qui pensent que l’on s’achemine vers un état de terreur ou de siège à Moundou.

Les agents dite de la sécurité ont investi ce lieu brutalisant les paisibles citoyens au cours de cette opération dont personne ne maîtrise les raisons. Ainsi, selon certaines sources, Toloum Doumdé, Abdelaziz Zakaria, Djékorodé Thomas, Idriss Ramadane et autres ont été arrêtés puis libérées respectivement hier et aujourd'hui.

Dans ce hôtel et aux environs , les forces de l’ordre ont installé pendant des heures durant, une terreur auprès des populations. Elles n’ont ménagé aucun effort à brutaliser tous ceux qu’elles rencontraient sur leur passage et ce, sans aucune forme de procès. Ceux qui tentaient de justifier leur provenance ou d’exhiber leur pièce d’identité sont pris de force et jetés sans détour dans les fourgonnettes.

Il faut que cesse au Tchad ces intolérables intrusions, menaces, intimidations et voies de fait des forces de sécurité, faites au moyen de procédures totalement illégales qui violent d’une part les règlements et codes régissant leurs interventions et bafouent, d’autre part, le droit le plus élémentaire des citoyens.

Pour certains observateurs, l’on tend inexorablement vers un état de terreur où, les citoyens n’auront plus droit de circuler et vaquer librement à leurs occupations comme le garantit la Constitution et la Déclaration Universelle des Droits de l’homme. On tente de donner raison à ceux qui croient toujours que la démocratie n’est qu’un leurre, un machin pour bluffer la Communauté internationale.

A l’image du son père spirituel Habré, Idriss Déby Itno a au cours de ces 26 ans de règne opposé aux aspirations de liberté et de démocratie du peuple, la répression et la violation des droits fondamentaux du peuple tchadien.

Dans le même temps, les autorités se sont efforcées de limiter la liberté de la presse à Moundou en menaçant des journalistes des stations de radios sous des prétextes fallacieux et les en intimidant.

Le Groupe de Réflexion et d'Action pour le Tchad, lance un cri d’alarme à l’opinion mondiale et à la communauté internationale et les appelle à mettre l’actuel gouvernement tchadien devant ses responsabilités en matière de respects des droits de l’Homme et d’état de droit au risque de voir le Tchad basculer dans une autre guerre.

Le Maire de Moundou et ses proche sont les énièmes victimes d’un système qui utilise l’abus de pouvoir comme outil de stabilité du régime et d’élimination des alternatives politiques et économiques crédibles. Cette logique de la terreur, de la désinformation, de la torture et des exactions de toutes sortes perpétrées depuis des lustres par le pouvoir de Déby à l’encontre des démocrates et des militants ne peut rester impunie. C’est le silence, la résignation et la passivité de nous tchadiens qui font honte.

Le dictateur confirmé qu’il est devenu a certainement à cœur de battre le record établi par Biya, Sassou ou le défunt Eyadema.

Avec Déby, on est parti pour 40 ans au moins… Sauf si la Communauté internationale ou mieux encore le peuple ne s’éveille à la conscience de l’action pour se libérer de l’emprise de ce dictateur déguisé en démocrate. J’en appelle à l’insurrection des consciences et la révolution. J’ai bien dit Révolution pour sauver le pays des griffes de ce prédateur aux mains souillées de sang.

Publié dans politique

Commenter cet article