HOLLANDE montre la voie à Déby, Sassou, Biya, Obiang...

Publié le par Evariste DJETEKE

HOLLANDE montre la voie à Déby, Sassou, Biya, Obiang...

Englué dans une profonde impopularité, le Président français quitte la scène politique avant l'heure... Laissant derrière lui "ses amis" africains impopulaires, eux aussi,  dont la méchanceté et les dérives autoritaristes contre leurs citoyens sont donc incontestables et puent un Hitlérisme d’un genre nouveau!

La décision de François Hollande de ne pas solliciter une deuxième suffrage des français suit une logique. Celle d'un Président "normal" qui ne se fait pas d'illusion sur ses maigres possibilités d'être réélu. Conscient qu'il a complètement raté son mandat, Français Hollande a su  éviter la petite porte.. "Si le chômage ne baisse pas d'ici 2017, je n'ai aucune raison d'être candidat, ou aucune raison d'être réélu",  avait-il déclaré en 2014. Pour ma part ajoute-il, "je ne suis animé que par l'intérêt supérieur du pays.  Je suis  conscient des risques que ferait courir une démarche qui ne rassemblerait pas largement".

Aujourd'hui c'est tout à son honneur s'il est convaincu qu'un "Président qui ne respecte pas cet engagement ne peut pas être candidat". Si on se réjouit d'une attitude somme toute normale, c'est que sous nos "tristes tropiques" plus qu'ailleurs, la plupart de nos dirigeants ont tendance à s'éterniser au pouvoir. Et ils agissent comme s'ils sont infaillibles en imposant de viles méthodes à un peuple laissé à son sort. L'histoire retiendra qu'Hollande a quitté. Il n'a pas chuté... Il est parti en laissant chez nous ceux qui ont tout raté,  plusieurs mandats, tous leurs mandats: Déby, Sassou, Biya, Obiang... qui se "prélassent" encore sur  leur trône avec des incantations et prédications aussi farfelues les unes que les autres.            GRAT avec Birima

Publié dans politique

Commenter cet article