Tchad: la République des voitures et du chaos

Publié le par Evariste DJETEKE

(Photo illustrative)./

(Photo illustrative)./

S'il y a une chose qui abonde sous le régime de Déby, c'est bien tout ce qui existe comme moyens roulants... Au moment où les tchadiens ne voient même pas la queue du diable, 52 voitures 8X8 viennent d'être achetées par la Présidence. Chaque voiture coûte au bas mot 38 millions. A quelle fin? Mystère et boule de gomme.   Quand on pense que Sankara avait vendu toutes les voitures de luxe pour les remplacer par les Renauld (R4), réputées moins chères  et sans attrait, on se demande quels genres de personnes nous gouvernent. Comment comprendre que ce pays qui n'arrive pas à payer les goumiers  ne parvient pas à réprimer sa boulimie du luxe? Voilà ce qu'on appelle "bruler le grenier après avoir mangé à sa faim". Et pourtant beaucoup ont le ventre vide.

Dans la mêlée, la dictature de Déby XVI avec 26 ans  se renforce, se rajeunit, dilapidant les immenses ressources du pays, poussant les contestataires à l’exil. Le régime clanique très fourbi, utilise pèle – mêle les méthodologies et stratégies les plus variées pour garder le pouvoir telles que : la menace, la répression de toute velléité contestataire, la corruption, les coups fourrés, la fuite en avant, la manipulation, le dilatoire, la division, la diversion, érigées en système de gouvernance .Tout ceci ne fait qu’aggraver la situation de chaos économique et social du pays. Le Tchad est à la dérive et n’a plus de repères. Les gesticulations autour des 16 mesures sur fond de faux espoir, de corruption, d’achat de conscience, d’intimidation et d’impréparation constituent un énième marché de dupe... C'est le chaos.

Publié dans politique

Commenter cet article